Covid-19 Restez chez vous ! On vous livre... :-)

Conseils de mise en oeuvre des bétons réfractaires


Aussi bonne soit la qualité d’un béton, il est impératif de respecter scrupuleusement les conseils de mise en oeuvre pour bénéficier pleinement de ses performances.


Préparation des coffrages :

Coffrages bois :
Les parties en contact avec le béton devront être parfaitement imperméabilisées (huile, parafine,
feuille polyéthylène) afin d’éviter que l’eau de gâchage soit en partie absorbée par le bois.
Coffrages fer :
Huiler les parties en contact avec le béton pour faciliter le décoffrage.
ATTENTION :
Le béton réfractaire ne doit pas être armé. Dans certains cas, on peut utiliser des fibres métalliques ou
des fers d’ancrage dans les parties les plus froides de l’ouvrage.Pour cela, utiliser de préférence de
l’acier réfractaire.


Préparation du béton réfractaire 

Utiliser une bétonnière ou un malaxeur intensif.
Malaxer le produit sec 30 secondes.
Ajouter l’eau qui devra être propre et à température ambiante.15/17 litres pour 100 Kg de produit de la
façon suivante : Les 2/3 en une seule fois, le reste progressivement pour ajuster la consistance. Arrêter
le malaxage lorsque le produit devient plastique et brillant.
ATTENTION :
Un excédent d’eau facilitera la mise en place du produit mais va diminuer considérablement sa
résistance mécanique surtout après cuisson.


Mise en place du béton réfractaire :

Couler, tringler ou vibrer jusqu’à apparition d’une surface plane et brillante. Ne pas remouiller ou
remalaxer le reste d’une gâchée non utilisée dans la demi-heure qui suit le malaxage.

Séchage :

Pour éviter un séchage trop rapide, maintenir l’ouvrage humide pendant 24H après le début de la prise
en laissant des sacs humides en contact avec le béton ou en l’arrosant légèrement.

Décoffrage :

Il peut s’effectuer 12H après la mise en place du béton à une température ambiante de15/20°

Première mise à feu :

Après séchage (48H minimum) monter la température en paliers de 50°/H jusqu’à 600°